• Formation des personnels,
  • International,
  • Ressources humaines,

Mobilité internationale des personnels : la Staff Week de Viljma Mirakaj

Publié le 20 novembre 2019

Viljma Mirakaj, assistante pédagogique de Licence 1 à la Faculté de Sciences économiques et de gestion, témoigne de sa première participation à une Staff Training Week avec le programme Erasmus+.

Viljma Mirakaj
Viljma Mirakaj

La "staff week" est un stage de formation professionnelle qui rassemble les personnels d’universités européennes et du monde participant au programme Erasmus+ autour d’une thématique commune : gestion administrative, communication, affaires financières, relations internationales, services de documentation, insertion professionnelle…


Comment avez-vous entendu parler des formations professionnelles accessibles via le programme Erasmus+ ?

C’est la chargée des relations internationales de la faculté qui a transmis l’information sur ce programme s’adressant aux personnels et expliqué le processus de candidature à plusieurs personnes du service. Elle avait présélectionné plusieurs Staff Weeks adaptées à nos besoins. Au moins 5 d’entre nous étaient motivées pour postuler, mais certaines ont renoncé en raison de contraintes familiales.

Comme c’était une première pour moi, j'ai choisi de candidater à une Staff Week centrée sur la pratique de l’anglais proposée par l’Université Polytechnique de Valence (Espagne). La chargée des relations internationales m’a accompagnée sur l’ensemble du processus allant jusqu’à assurer la liaison avec les gestionnaires du programme à Valence. Son aide a rendu le processus fluide et facile.

Comment s’est déroulée cette Staff Week ?

Elle s’est effectuée sur 5 jours avec des cours intensifs d’anglais de 9h à 14h, animés par une enseignante américaine vraiment extraordinaire. Il s’agissait principalement de pratiquer l’expression orale à travers une approche pédagogique ludique et un travail en bin?me ou trin?me.

Je ne m’attendais pas à ce que nous soyons si nombreux : il y avait au moins 250 participants venus de toute l’Europe ! C’était très bien organisé et nous avons été très bien accueillis. Des groupes de niveau ont été créés le premier jour. Le mien était constitué d’une douzaine de personnes qui travaillent aussi dans des universités.

J’ai rencontré des allemands, des italiens, des autrichiens, des polonais, des tchèques… L’anglais était notre langue de communication à tous. Il ne faut pas être timide !

Lors de mes échanges avec une homologue finlandaise, j’ai pu constater qu’elle avait effectué le même type de démarche pour postuler et que le mode de fonctionnement dans son université était équivalent au n?tre.

Des visites complétaient le programme, nous avons pu découvrir les principaux points d’intérêt de la ville de Valence et le campus de l’université. Il est immense, on dirait une petite ville !

Qu’avez-vous retiré de cette expérience internationale ?

J’ai trouvé intéressant de découvrir la culture de travail au sein d’une université espagnole.
à titre personnel, cela m’a donné envie de continuer à progresser en anglais. C’est aussi un besoin, car dans le service, je suis parfois amenée à recevoir des étudiants internationaux. Je n’étais pas toujours à l’aise pour les renseigner.

Une semaine, c’est court pour se remettre à niveau en anglais, mais cela revient petit à petit. Cela m’a forcée à sortir de ma zone de confort. C’était parfois frustrant, mais le c?té positif, c’est que cela motive pour s’y remettre réellement et continuer à progresser.

Comment cette initiative a-t-elle été per?ue au sein de votre service ?

Mes collègues ont été dé?ues de ne pas pouvoir aller au bout de la démarche de candidature et participer au programme. J’ai indiqué à ma responsable qu’il serait intéressant d’avoir des cours d’anglais sur l’année.
(N.D.L.R : l’UPEC propose des ateliers de conversation en langues hebdomadaires ouverts aux personnels)

Que conseillez-vous à vos collègues qui hésiteraient à partir ?

De ne pas hésiter à se lancer, même si on a un petit niveau en anglais. Je n’ai qu’une envie maintenant, renouveler l’expérience Staff Week en choisissant cette fois-ci un thème en rapport avec mes activités courantes, car je me sens plus à même de suivre une formation en anglais à présent.