• International,

L’UPEC remporte 2 projets ADESFA

Publié le 24 avril 2020

Les résultats de l’appel à projet 2020 ADESFA (Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur Fran?ais en Afrique) lancé par le Ministère de l’Europe et des affaires internationales (MEAE) sont sortis le 23 avril 2020. Parmi les 146 dossiers déposés, 26 dossiers ont été sélectionnés. L’UPEC se distingue en remportant les 2 projets qu’elle a déposés.

Africa map
Africa map

L’appel à projets ADESFA

L’appel à projets ? Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur Fran?ais en Afrique (ADESFA) ? se propose d’accompagner les initiatives de coopération académique de nos établissements sur l’ensemble du continent africain, en les appuyant dans leurs démarches exploratoires, en permettant une meilleure identification et adaptation aux besoins locaux, et en promouvant l’ingénierie pédagogique fran?aise pour co-construire la formation de la jeunesse avec les partenaires académiques africains autour de l’objectif central de l’employabilité des dipl?més.

L’UPEC mène une politique internationale dynamique de développement de partenariats et de projets internationaux qui favorise l’ouverture internationale. Celle-ci constitue une plus-value pour les étudiants, leur permettant d’acquérir les savoirs et compétences nécessaires pour évoluer dans un contexte interculturel. A ce titre, l’UPEC a déposé 2 dossiers pour répondre à cet appel d’offre très sélectif.
 

L’UPEC remporte les deux projets déposés

Le 23 avril 2020, le Centre international d’études pédagogiques (CIEP) a annoncé les résultats de cet appel d’offre qui a rencontré un très grand succès auprès des établissements africains et fran?ais. 146 propositions réparties sur 38 pays d’Afrique et du Maghreb ont été formulées et 21 projets régionaux multi-pays ont été re?ues. Ils bénéficieront d’un montant maximum de 120 000 € par projet financé sur une durée de deux ans. Parmi les lauréats, l’UPEC se distingue en remportant les deux projets déposés.
 

Co-créer et animer un dipl?me interuniversitaire EIVASION

Porté par la faculté de santé de l’UPEC, et l’Université de Monastir en Tunisie, ce projet implique de nombreux partenaires en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest. Il concerne un Dipl?me interuniversitaire d’Enseignement de l’Insuffisance respiratoire aigu? et de la Ventilation Artificielle par la SimulatION : EIVASION.

L’animation pédagogique de ce DIU intégrera de manière séquentielle :
  • un enseignement dématérialisé innovant : le MOOC EIVASION ;
  • un enseignement présentiel utilisant des outils de simulation en santé. L’enseignement présentiel par la simulation sera réalisé sur deux sites chaque année :
    • le centre de simulation de Monastir ;
    • un centre ? itinérant ? correspondant au lieu du congrès annuel de la SARAF.
L’UPEC est l’établissement à l’initiative du projet. La faculté de santé de l’UPEC dispose d’un département universitaire d’Innovation Numérique et de Simulation en Santé (INESS) qui a été à l’initiative de la création d’un MOOC (Massive Open Online Course, ou formation en ligne gratuite ouverte à tous) innovant intégrant des outils de simulation en santé et des prises de vues interactives, dédié à l’enseignement de l’insuffisance respiratoire aigu? et de la ventilation artificielle : le MOOC EIVASION. Ce MOOC est diffusé sur la plateforme institutionnelle FUN MOOC. Le département INESS a par ailleurs une expertise dans l’enseignement universitaire et postuniversitaire de la ventilation artificielle par la simulation.
    

Création d’un master conjoint UPEC-CPUT

Porté par la faculté des sciences et technologie de l’UPEC, le deuxième projet concerne la création d’un master en astrophysique et en technologie des satellites, coporté avec la CPUT (Cape Peninsula University of Technology), en Afrique du Sud, en relation avec le Campus spatial de l’UPEC et le F’SATI (French-South African Technology Institute).
Ce projet, d’une durée de deux ans, s’inscrit pleinement dans la structuration et le renforcement de la coopération entre l’UPEC et la CPUT, déjà bien établie dans cadre du F’SATI. Les échanges scientifiques, riches et fournis entre nos deux institutions, ont notamment débouché sur une collaboration fructueuse pour la conception de satellites de type CubeSat dont le premier exemplaire sud-africain a été lancé en 2013.  Le contexte dans lequel s’inscrit notre projet nous apparait comme extrêmement favorable dans la mesure où l’UPEC a inauguré le 18 mars 2019 son campus spatial, avec le soutien du Président du Centre National d’études Spatiales (CNES), que la CPUT a été retenue pour accueillir le cinquième campus de l’Université Panafricaine, portant sur les sciences spatiales et qu'une visite du Président Macron en Afrique du Sud  avait été  annoncée pour renforcer le partenariat stratégique entre Paris et Pretoria. L’ouverture de cette nouvelle formation est fixée à janvier 2022.